Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 juillet 2008 3 09 /07 /juillet /2008 23:18

Les émeutes intervenues au Danemark en février 2008 rappellent dans leur mode opératoire et dans leur absence de revendications les mouvements similaires se déroulant régulièrement en France. Elles mettent en lumière la problématique de l’intégration des populations étrangères dans les pays nordiques. En effet, ces derniers sont réputés pour leur cohésion sociale mais la question de l’intégration des personnes d’origine extracommunautaire (hors Union européenne) est rarement abordée.

 

Les données sur ces questions ont été pendant longtemps difficiles à collecter et ne se prêtaient guère à des comparaisons internationales. Toutefois, l’indice d’évaluation de la politique d’intégration (Migrant Integration Policy Index, MIPEX) développé par le British Council permet de mieux saisir les données du problème. Il repose sur l’identification des normes les plus élevées contenues dans les documents à valeur juridique élaborés par l’Union européenne ou par le Conseil de l’Europe. Les politiques publiques mises en œuvre dans les différents pays sont alors comparées aux meilleures pratiques recensées.

 

Ainsi, les politiques publiques sont pondérées en fonction des standards définis au niveau européen :

  • Une politique publique reçoit trois points si elle est similaire aux meilleures pratiques identifiées.
  • Une politique publique reçoit deux points si elle est à mi-chemin des meilleures pratiques.
  • Une politique publique reçoit un point si elle la plus éloignée des meilleures pratiques.

 

Les résultats obtenus sur la base de 140 indicateurs sont alors pondérés pour être ramenés à une base 100 dans six thématiques différentes :

·        Les mesures anti-discrimination

·        L’accès à la nationalité

·        La participation politique

·        La résidence de long terme

·        La réunion familiale

·        L’accès au marché de l’emploi

 

Le MIPEX fait apparaître des résultats contrastés selon les pays :

  • Le Danemark se présente comme le mauvais élève des pays nordiques. Il n’obtient par ailleurs qu’un seul résultat significativement supérieur à la France dans le domaine l’accès à la résidence de long terme.
  • La Norvège et la Finlande obtiennent globalement des résultats similaires à l’exception des mesures anti-discrimination pour lesquelles la Finlande excède de vingt points la Norvège. Ces deux pays obtiennent par ailleurs des résultats supérieurs de vingt points à ceux de la France dans quatre des six dimensions retenues.
  • La Suède fait office de paradis des migrants en présentant les meilleurs résultats de l’ensemble des pays étudiés sur toutes les dimensions de l’enquête. La Suède est toutefois moins performante dans l’accès à la nationalité et dans l’octroi de la résidence de long terme par rapport aux autres dimensions de l’étude.
  • La France se présente comme un pays intermédiaire qui n’arrive à se distinguer dans le classement que par les mesures anti-discriminations. Elle se situe en revanche dans la moyenne pour l’ensemble des autres dimensions,  ce qui la classe derrière l’ensemble des pays nordiques à l’exception du Danemark.

 

 

Indicateur synthétique des mesures anti-discrimination en 2006

 

Danemark

Finlande

France

Norvège

Suède

Mesures anti-discrimination

33

75

81

54

94

Source : MIPEX

 

Indicateur synthétique d’accès à la nationalité en 2006

 

Danemark

Finlande

France

Norvège

Suède

Accès à la nationalité

33

44

54

39

71

Source : MIPEX

 

Indicateur synthétique de la participation politique en 2006

 

Danemark

Finlande

France

Norvège

Suède

Participation politique

55

81

52

86

93

Source : MIPEX

 

Indicateur synthétique de résidence de long terme en 2006

 

Danemark

Finlande

France

Norvège

Suède

Résidence de long terme

67

65

48

72

76

Source : MIPEX

 

Indicateur synthétique de réunion familiale en 2006

 

Danemark

Finlande

France

Norvège

Suède

Réunion familiale

36

68

45

66

92

Source : MIPEX

 

Indicateur synthétique d’accès au marché de l’emploi en 2006

 

Danemark

Finlande

France

Norvège

Suède

Accès au marché de l’emploi

40

70

50

70

100

Source : MIPEX

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Joke 11/07/2008 08:45

Merci !

Joke 10/07/2008 06:50

Intéressante votre étude et votre document.
Puisque vous êtes spécialiste des pays nordiques permettez-moi de vous poser une question sur un sujet connexe.
J'écoutais récemment sur France Inter ou France Culture un programme où il était question du temps de travail réel dans les différents pays européens.
Quelqu'un (mais j'étais en voiture et je n'ai pas eu la présence d'esprit de m'arrêter pour noter le nom) expliquait que si on intègre les temps partiels dans les statistiques les pays du Nord travaillent moins que les pays du Sud. Aux Pays-Bas il y aurait 40% de temps partiels contre environ 14% en France, ce qui induirait un temps de travail moyen de 37 heures en France contre 34 heures aux Pays-Bas (je cite de mémoire).
Les Pays Scandinaves sont-ils semblables à la Hollande de ce point de vue ?
Existe-t-il des études montrant la corrélation (ou la non-corrélation) entre le pourcentage d'emplois à temps partiels et le nombre de chômeurs ?
La majorité au gouvernement en France est contre les 35 heures car il ne sert à rien de partager le travail, il faut créer des emplois. Mais si les emplois sont à temps partiel cela semblerait entraîner une diminution moyenne du temps de travail donc des "35 heures" ou "33 heures" déguisées.
Bien sûr je me place du point de vue du chômage et non de celui des charges sociales des entreprises.
Bonne journée !

Cyril Coulet 11/07/2008 02:05


Il me semble que la meilleure façon de répondre à votre question est de mentionner la parution de l'ouvrage intitulé Réformes économiques: objectif croissance. Cet ouvrage est édité par
l'OCDE. Il présente un récapitulatif du nombre d'heures travaillées par personne et par pays en 2005. Les Pays-Bas figurent en dernière place avec 1 400 heures, la Norvège est à 1 500 heures, la
Suède est à 1 560 heures et le Danemark à 1 580 heures. La France est à 1 590 heures. La moyenne de l'OCDE est de 1 890 heures et les Etats-Unis sont à 1950 heures environ. J'espère que cela répond
à votre question.


Présentation

  • : L'expérience des pays nordiques: une source d'inspiration pour la France?
  • L'expérience des pays nordiques: une source d'inspiration pour la France?
  • : Les pays nordiques accumulent les paradoxes: syndicalisme fort et dialogue social, libéralisme économique et cohésion sociale, services publics performants et absence de statut de la fonction publique ... Ces contradictions apparentes méritent un détour par le nord.
  • Contact

Profil

  • Cyril Coulet
  • Spécialiste des pays scandinaves. Vous pouvez me contacter à l'adresse suivante : cyril.coulet@gmail.com
  • Spécialiste des pays scandinaves. Vous pouvez me contacter à l'adresse suivante : cyril.coulet@gmail.com

Rechercher